Recettes de grand-mère, cœur d'archiviste

08/02/2018

Ma grand-mère Loulou est décédée cet automne. Depuis quelques mois, je pense beaucoup à elle. Je remarque que par plusieurs petits aspects je lui ressemble beaucoup. Physiquement, personne ne se posait la question : je suis clairement sa petite-fille. Intellectuellement, nous adorions parler de tout et de rien; elle avait une grande écoute et j’avais de la jasette (j’en ai toujours !).

 

L’un de nos sujets de conversation préférés et l’une de nos passions communes était la nourriture, spécifiquement la cuisine. D’ailleurs, elle m’a légué plusieurs livres de cuisine, des cahiers remplis de recettes et des extraits de magazines accumulés avec les années. En regardant ce tas de papier, je me disais : « Qu’est-ce que je vais faire avec tout ça ? »

 

Bien sûr, je devais faire le tri. Mais après deux mois, je ne m’y étais pas encore mis. Je m’y suis penché un après-midi tranquille et enneigé, en écoutant du Louis Armstrong sur mon tourne-disque. Alors que j’étais convaincue de devoir faire le ménage dans ce désordre, j’ai découvert que ma grand-mère était très méticuleuse dans son archivage de recettes. Ce qui ressemblait à un tas de recettes de magazines pêle-mêle reposait en fait sur un système d’organisation précis de ces recettes préférées.

 

Dans un cartable (oui oui, elle utilisait des cartables !), elle avait créé sa propre table des matières et écrivait sur chaque page un nouveau numéro pour être sûre de bien se retrouver. Dans une petite boîte, tout était divisé par catégories. Des entrées aux desserts, tout était parfaitement classé. Elle prenait aussi le temps de commenter si la recette était bonne, très bonne ou délicieuse.

 

Avant de plonger dans ces archives de cuisine, je ne me serais jamais douté d’y découvrir un trait de personnalité de ma grand-mère Loulou. Ces petites annotations sur le coin des recettes, les changements qu’elle apportait dans les quantités et les ingrédients, les retranscriptions à la main ou à la dactylo, tout cela m’a fait découvrir un côté d’elle que je ne connaissais pas du tout. Mine de rien, ce tas de recettes m’a permis de me rapprocher de ma grand-mère décédée d’une manière inattendue… grâce à l’archivistique !

 

Quand les archivistes disent que tout le monde est un peu archiviste… c’est vrai les gens !

 

Il m’arrive parfois de me sentir un peu comme une extraterrestre dans ma famille. Je suis l’étrange qui a décidé d’aller étudier en sciences historiques plutôt que de pratiquer un métier plus manuel. Mais en fin de compte, je réalise que je ressemblais bien plus à ma grand-mère que je ne le croyais.

 

 

Merci Loulou pour ces beaux souvenirs

et ces belles archives familiales et culinaires ! <3

Juste pour vous, je partage en cadeau une recette que j’étais très heureuse de trouver : les cretons grand-maman !

 

Ingrédients :

1 livre de porc haché

½ tasse de biscuits soda

1 oignon râpé

1 tasse de lait (ou plus)

Sel, poivre, clou de girofle, gingembre

 

Instructions :

Bien mélanger. Cuire 15 minutes en remuant toutes les cinq minutes. Verser dans des petits pots

 Bianca Cadieux (et sa grand-mère Loulou)

 

Cofondatrice & coordonnatrice des médias sociaux et du marketing numérique d'Intervalles - Espace patrimoine. Une grande amoureuse et passionnée du patrimoine alimentaire, religieux et immatériel. 

 

 

Please reload

© INTERVALLES 2015-2019