Une affaire d'identité

07/10/2016

 

Pour vous, c’est quoi l’identité?

 

Question existentielle, presque philosophique, que je pose en ce beau matin d’automne. C’est une question difficile à répondre. Je pense qu’il n’y a tout simplement pas de réponse définitive. Souvent on voit seulement la pointe de l’iceberg et tout d’un coup, on se dit « Holy Shit ! » lorsqu’on s’aperçoit que l’identité est bien plus complexe que l’on pourrait le croire!

 

J’ai vécu ce « Holy Shit ! » moment il y a quelques années, lorsque j’ai réalisé que j’étais plus attachée à mon identité acadienne que québécoise. Les paysages typiquement acadiens m’interpellaient. Mes racines familiales m’appelaient (littéralement). Les patois, les accents, la nourriture, la musique… j’avais un sentiment d’appartenance plus grand à l’Acadie qu’au Québec. Voilà! C’est fait! Réglé! Plus besoin de me définir! Je suis Acadienne!

 

FAUX.

 

Je suis Acadienne oui, mais aussi Québécoise. Oui, oui, ça se fait être les deux! Même que mes deux identités s’entendent mieux que je croyais. Je l’ai réalisé cet été, lors de mon stage en muséologie avec le Réseau francophone des musées du sud-est du Nouveau-Brunswick. Je vivais de la culture acadienne. Je voyais presque à chaque jour du patrimoine acadien. Je rencontrais des Acadiens chaleureux et passionnés. Je vivais le rêve patrimonial acadien.

 

Jusqu’à ce que je réalise que je ne savais pas grand-chose de l’Acadie. Plutôt de son histoire. J’ai beaucoup appris cet été, je dois vous avouer. Mais tout ce que je savais, qui m’aidait à mieux comprendre l’histoire, le patrimoine et les communautés de l’Acadie, c’était à cause de mon identité québécoise. J’étais capable de me mettre à la place des Acadiens que je rencontrais, parce qu’il y a beaucoup de similarités avec le Québec : l’arrivée des premiers colons Français en Amérique, la persévérance des habitants, l’importance de la religion catholique dans toutes les sphères, l’arrivée perturbante des Britanniques, la survie de la langue française, la culture, la musique, les accents, la nourriture, etc. Certes, ce n’est pas pareil, mais c’est semblable. Et c’est parfait comme ça! C’est pour ça que nous sommes des communautés francophones différentes. Mais au fond, nous sommes deux communautés qui se débattent depuis le début de la colonisation nord-américaine à être nous-mêmes. J’ai donc dû me requestionner sur la place de ces deux identités en moi. Je me suis rendue compte qu’elles vivaient en harmonie depuis longtemps, mais que j’écoutais ma tête qui les séparait, alors que j’aurais dû écouter mon cœur (oui c’est kitsch).

 

L’« identité » fait partie du patrimoine, des musées, de la culture… c’est ce qui fait qu’on est nous, aujourd’hui, et qu'on choisit certains éléments du passé qu'on veut garder, protéger et transmettre aux générations futures.

 

Alors… pour vous, c’est quoi l’identité?

 

 

Please reload

© INTERVALLES 2015-2019